Lampe à UV

Nous avons réalisé des expériences en laboratoire de physique chimie le 22 janvier avec l'aide de Mme Radilla afin de montrer qu'à l'oeil nu, nous ne percevons pas les rayons UV et donc notre vision a des limites.

 

CHROMATOGRAPHIE

 

Nous avons réalisé les chromatographies de trois substances chimiques solides : du claracol (paracétamol et caféine), de la caféine pure et du doliprane (paracétamol).

Tpe 3

 

Nous avons écrasé les substances chimiques une par une à l’aide d’un pilon.

 

Tpe 10

 

Nous les avons dissoutes séparément dans de l’eau.

 

Tpe 11

 

Puis grâce à un agitateur et un turbulent magnétiques, les substances se sont complètement dissoutes, donnant des solutions incolores à l’œil nu.

 

Tpe 12

 

Par la suite, nous avons préparé des plaques chromatographiques et nous y avons déposé une goutte de chaque solution à 1 cm du bord de la plaque.

Les plaques ont été placées dans des bocaux fermés contenant de l’éthanol pour une durée d’environ 15 minutes.

Les composants de chaque substance se sont donc séparés et la solution s’est élevée vers la partie supérieure de la couche mince.

Nous avons récupéré les plaques puis les avons séchées grâce à un sèche-cheveux.

 

Le fait de placer ces plaques sous une lampe à UV a permis de distinguer les différents composants de chaque solide.

 

Tpe 4

Cette expérience a permis de constater les limites de la vision humaine. En effet, nous ne pouvons pas discerner les radiations UV à l’œil nu. Cependant, lorsque l’on observe la chromatographie sous la lampe à UV, nous percevons les couleurs appartenant aux UV, dont les radiations sont en dehors du domaine du spectre du visible, c’est-à-dire en dessous de 400nm (domaine des UV : de 200 à 400nm environ). La lampe à UV permet donc de discerner des radiations invisibles à l’œil nu.

Tpe 5