La lumière bleue

infographieLa lumière bleue et ses dangers

La lumière bleu-violet, une partie du spectre visible, dont les longueurs d'onde se situent entre 380 et 430 nanomètres, s’avère dangereuse pour l’œil.

"Il a été démontré sur un modèle in vitro de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) que la longueur d'onde la plus toxique pour les cellules rétiniennes est située autour de 415-455 nanomètres (bleu-violet)", explique le Pr Serge Picaud neurobiologiste.

L’énergie qui atteint la rétine dans le cas de la lumière bleu-violet est plus forte que dans le cas de la lumière bleu turquoise par exemple.

Ces photons sont émis par le soleil, mais aussi par les sources lumineuses artificielles (ampoules LED et écrans) qui diffusent des pics de lumière bleue appelée lumière à Haute Energie Visible (ou HEV).

Une exposition prolongée peut provoquer des lésions photochimiques de la rétine et du cristallin et s’avère d’autant plus nocive chez les enfants, dont le cristallin de l’œil ne filtre pas totalement.

"Plusieurs études ont démontré que cette lumière bleue était bien un facteur de risque de la DMLA", rappelle le Pr Serge Picaud. L'implication de la lumière bleue dans le développement de la cataracte est également suspectée.

2

Lunettes anti lumière bleue

"Il n’existe pas vraiment de protection possible, hormis de mettre des filtres anti lumière bleue entre les sources de lumière et nos yeux", informe le Dr Petra Kunze.

Ces verres filtrent la lumière bleu-violet mais laissent passer la lumière bleue turquoise (présentant des effets bénéfiques sur la vision).

Ces verres, à un prix de départ de 35 euros, présentent donc un léger reflet violet.

"La démonstration de leur efficacité a été faite in vitro et n'est pas quantifiable pour l'homme dans l'état actuel des travaux", indique Jean-Manuel Finot, opticien.

"Ces verres bloquent une partie importante de la lumière parmi les longueurs d'ondes identifiées comme toxiques pour la rétine. On peut donc supposer qu'il y existe une réelle protection des cellules rétiniennes", rajoute le neurobiologiste Pr Serge Picaud.

Il faut compter entre 35 et 50 euros par verre pour une paire de lunettes filtrant la lumière bleue sans correction.

"Dans le futur, il serait utile également que tous les écrans aient des filtres intégrés, tout comme les ampoules afin de protéger sa vision sans avoir besoin de s'équiper de lunettes » estime l’ophtalmologiste Dr Petra Kunze.