La structure de l’œil

Tpe site 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La sclérotique, membrane très résistante, délimite l’œil et le protège des agressions.

La conjonctive est une fine membrane recouvrant la sclérotique.

La cornée est une membrane transparente qui fait converger les rayons lumineux vers la rétine (constituée de deux tissus : le stroma (90% de l’épaisseur cornéenne), et l’épithélium).

L’iris est une sorte de diaphragme optique qui définit la couleur des yeux.

Le cristallin, est une lentille transparente capable de se déformer (d’accommoder).

Les humeurs sont des gels transparents, continuellement filtrés et renouvelés : l’humeur vitrée (90% de la structure totale de l’œil) joue un rôle de lentille complémentaire et sert également, avec l’aide de l’humeur aqueuse, à faire conserver à l'œil sa taille et sa forme.

La pupille est l'ouverture centrale de l'iris. Elle transmet la lumière qui sera par la suite recueillie par la rétine. Son diamètre varie en fonction de la luminosité (accommodation).

La fovéa est située au centre de la rétine. Elle fait partie de la macula. C'est l'endroit où la capacité à voir de loin est la plus élevée.

Le nerf optique transmet l'image rétinienne au cerveau. Il est relié à la rétine par l’intermédiaire de la tâche aveugle.

La rétine est une membrane tapissant la face interne de l'œil et contenant les cellules qui permettent de capter le signal lumineux, les photorécepteurs (cônes et bâtonnets).

Les photorécepteurs contiennent chacun une protéine différente (Opsines pour les cônes, Rhodopsine pour les bâtonnets). Ainsi, les cônes offrent une bonne perception des couleurs alors que les bâtonnets permettent la vision en nuances de gris.

 

Tpe site 2 jpg

 
×