Système Argus II

Il y a quelques années seulement, imaginer pouvoir restaurer la vision de personnes relevait encore de la science-fiction.

Une américaine a été parmi les premières au monde à avoir un œil bionique.

En 2014, elle a pu voir pour la première fois en trente ans grâce à cette technologie portable co-inventée par Mark Humayun (USC Keck School of Medicine) à Los Angeles.

                    Mark humayun Mark Humayun

 

 

La même année, une équipe de scientifiques et chirurgiens de Keck Medicine de l'USA, Children’s Hospital Los Angeles, Huntington Medical Research Institutes ont implanté un appareil auditif sur le tronc cérébral d'un enfant de 3 ans (ABI: auditory brain implant) 

Le procédé est considérée comme révolutionnaire car il stimule les neurones directement du tronc cérébral humain, sans passer par l'oreille interne entièrement. C'est un énorme progrès par rapport à l’implant cochléaire, qui utilise des électrodes pour stimuler les nerfs auditifs.

Le tronc cérébral correspond à la partie du système nerveux central, située à l'intérieur du crâne (encéphale), entre le cerveau et la moelle épinière.

Il sert de passage aux nerfs, qui vont vers le cerveau et à ceux qui en partent. Ce sont les voies de la sensibilité et de la motricité.

On constate donc de nombreuses avancées technologiques dans ces domaines que ce soit au niveau visuel ou auditif. 

 

Lunettes

 

Il a fallu attendre 2014 pour que les patients puissent recevoir les premiers yeux bioniques approuvés par la FDA (food and drug administration).
Cette avancée décisive est livrée via la société Second Sight en Californie dont la technologie ARGUS II Retinal Prosthesis System tourne autour de l'implantation avec une rétine artificielle.
A partir de maintenant, seules quelques personnes ayant des cas graves de la rétine pigmentaire sont éligibles à recevoir un œil bionique. Parmi eux se trouve Lisa Kulik, qui a partagé avec Business Insider son histoire. 
D'après son témoignage en américain, nous en avons conclu qu'elle a commencé à perdre la vue lorsqu' elle avait 27 ans et aujourd’hui elle réapprend à revoir grâce à cette technologie.

 

Ci-dessous, se présente une vidéo du 7ème américain à bénéficier de l’œil bionique :

Larry Hester teste son implant pour la première fois et revoit enfin sa femme Jerry qu'il n'avait pas vu depuis 1980!

 

 

 

Deux semaines après l'opération, les patients pouvaient discerner les ombres des personnes autour d'eux. L'implant ne rend en effet pas la vue mais implique une rééducation visuelle à long terme. Ces interventions permettront à d'autres patients de bénéficier de cette technologie.

Argus II est tout de même une avancée inestimable pour les patients qui ont totalement perdu la vue puisqu'il permet de retrouver une acuité suffisante pour distinguer des formes en noir et blanc.

 

 

 

 

 

 

Fonctionnement du système Argus II 

 

Les principaux défauts que pourrait constater un patient traité par l’une ou l’autre de ces techniques sont des difficultés à distinguer les contours d’un objet ou des détails plus fins. Il y aussi un risque de disparition de l’objet s’il se déplace trop rapidement.   

C’est d’ailleurs ce qui ressort des simulations présentées dans la vidéo ci-dessous.

 

 

Noir et blanc

En noir et blanc, les distorsions qui peuvent apparaître avec une prothèse rétinienne. Ione Fine and Geoffrey Boynton / University of Washingtonà gauche une vision normale, au centre après implantation d'une prothèse rétinienne électrique, et à droite après un traitement optogénétique. © Ione Fine.

 

 

PERSONNES ATTEINTES DE RETINE PIGMENTAIRE ET DE CECITE

 

Retinite pigmentaire

La RÉTINITE PIGMENTAIRE est une maladie héréditaire rare provoquant une dégénérescence progressive des cellules de la rétine sensibles à la lumière, entraînant d’importants troubles visuels et, finalement à la cécité.

 

En 2015, Selon l’INSERM des chercheurs ont réussi à corriger une anomalie affectant la protéine rhodopsine,responsable de certaines rétinites pigmentaires.

 

Rhodopsin

 

 

 

 

 

 

 

Pour cela, la stratégie employée est une thérapie génique qui permet la production de protéines fonctionnelles, en visant à supprimer la synthèse des protéines anormales impliquées dans la dégénérescence de cellules de la rétine et conduisant à la cécité.

La Cécité correspond à l’état d’une personne aveugle.

Elle a lieu lorsqu’une personne est dépourvue d'une acuité visuelle suffisante pour distinguer autre chose que des ombres. Les personnes souffrant de cécité sont privées du sens de la vue, partiellement (cécité partielle) ou totalement (cécité totale).

 

La prothèse Argus II est destinée au traitement de formes rares d’affections rétiniennes, allant de cécités secondaires à certaines rétinites pigmentaires d’origine génétique. Selon la Haute autorité de santé (HAS), cette nouvelle solution thérapeutique concernera par année une trentaine de patients.

La prothèse contient un implant rétinien, d’une unité de traitement vidéo, et des lunettes qui intégrent une caméra miniature et une antenne externe. Ce dispositif médical est innovant et permet de compenser partiellement le handicap visuel induit par la dégénérescence de la rétine. Les images acquises par la caméra sont transformées en signaux électriques et par la suite transmises à l’implant rétinien par le biais de l’antenne. L’implant rétinien transmet le signal électrique vers le cortex cérébral visuel via la rétine non endommagée et le nerf optique, restaurant partiellement la vue.

Le Cortex cérébral ou écorce cérébral est une partie périphérique des hémisphères cérébraux, qui est le siège des fonctions nerveuses les plus élaborées (le mouvement volontaire et la conscience).

 

Nous pouvons observer le cortex cérébral, qui est la lame de substance grise étalée à la surface des hémisphères cérébraux.

Cortex cerebral

 

Ce système a été implanté en France pour la première fois au CHU de Strasbourg, de Bordeaux au début 2015.

              Second sight1                     Second sight2

 

                                                                      Second sight3

 

Le système de prothèse ARGUS est également connu comme l'œil bionique ou l'implant rétinien. Il est destiné à fournir une stimulation électrique de la rétine afin d'introduire une perception visuelle chez les personnes aveugles atteintes d'une rétine pigmentaire.

L'implant est une prothèse épi rétinienne(implant électronique se fixant au niveau de la rétine afin de restaurer partiellement la vue).

Les implants épi rétiniens stimulent directement les ganglions nerveux en utilisant les signaux transmis par la camera externe,implantée chirurgicalement dans et sur l'œil. L’implant comprend une antenne, un boîtier électronique et un réseau d'électrodes.

 

L'équipement externe

L’équipement externe inclut des lunettes, une unité de traitement vidéo (VPU) et un câble.

Une caméra vidéo miniature est logée dans les lunettes du patient saisit une scène.

La vidéo est envoyée à un petit ordinateur porté par le patient où il est traité et transformé en instructions qui sont renvoyées aux lunettes via un câble.

Ces instructions sont transmises sans fil à une antenne dans l'implant rétinien.

Les signaux sont ensuite envoyés à l'ensemble d'électrodes, qui émet de petites impulsions d'électricité. Ces impulsions contournent les photorécepteurs endommagés et stimulent les cellules restantes de la rétine, qui transmettent les informations visuelles le long du nerf optique vers le cerveau, créant la perception de motifs lumineux.

Les patients apprennent à interpréter ces motifs visuels avec leur implant rétinien.

Argus II est destiné à fournir une stimulation électrique de la rétine pour introduire la perception visuelle chez les personnes aveugles.

 

Ce système a pour but de restaurer la vue des patients souffrant de cécité dégénérative grâce à l’envoi de signaux d’ondes lumineuses au nerf optique.

Ce dispositif permet également d’aider les patients à percevoir des formes, contours et images partielles. Cependant, l’appareil fonctionne seulement sur quelques types de cécité. Pour cela, 10% de leur nerf optique doit être intact puisque le principe du dispositif est d’utiliser le nerf optique afin d’envoyer un signal au cerveau. 

 

Photos de deux pages d'un livre de physique et d'un magazine d'information que m'a transmis l'union des aveugles suite à mon mail abordant l'oeil artificiel

Oeil bio

 

 

 

20160217 20184820160217 201918

 

 

La France a approuvé le remboursement d’Argus II pour 30 cas par an dans 3 centres

 

                                 Marisol touraine

 

Le 18 mars 2014, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé met en place le « forfait innovation » de la Prothèse épi rétinienne.

Ceci est conçu afin de mettre plus vite à disposition des patients des solutions thérapeutiques innovantes.

Pour inaugurer ce nouveau dispositif, la ministre vient de présélectionner la prothèse épi rétinienne Argus II de la société Second Sight.

 

A l’USC  , découverte de nouvelles avancées en 2014 dans les médias numériques

Lorsque Google a dévoilé sa toute dernière technologie portable comprenant des verres permettant d'accéder au Web tout en projetant un écran d'ordinateur sur la lentille. Suite à cette invention, une classe de journalisme a été créé en visant à créer des applications pour aider les journalistes à faire leur travail plus efficacement. Cela fait partie d'un changement dans le journalisme causé par les médias numériques.

 

                                 Lunette homme

 

×